Racisme: L’Italie fait encore parler d’elle

Des incidents ont eu lieu ce mercredi soir, en marge du match opposant l’Inter de Milan et le Napoli.

Des cris de singes contre de défenseur Kalidou Koulibaly, une décision arbitrale jugée outrageante et voilà que l’Italie est de nouveau dans l’œil du cyclone. Depuis, c’est des centaines de milliers de personnes qui critiquent cette réaction, et l’inaction du gouvernement italien. Pour Cristiano Ronaldo notamment qui évolue dans ce pays, “il faut du respect dans le football”. Le son de cloche est le même du côté de la fédération italienne de football. Sur Twitter, l’intéressé à réagit en se disant fier de ses couleurs: “Déçu de la défaite et surtout d’avoir abandonné mes frères. Mais je suis fier de la couleur de ma peau. D’être Français, Sénégalais, Napolitain. D’être un homme”, a tweeté Koulibaly, en italien, après le match.

L’affaire prend même une envergure politique, le maire de Naples n’a pas hésité à tirer à boulet rouge sur Matteo Salvini le ministre de l’intérieur, connu pour ses positions racistes. Ce dernier a tenu a tout réfuter en bloc, promettant dès janvier, de tirer le taureau par les cornes.

Share
YVAN DOMINA

Journaliste, rédacteur à 7 télévision

       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *