Comment Felicity Huffman a fraudé pour introduire sa fille?

L’actrice de la série Desesperate Housewives se trouve au cœur d’une affaire de corruption dont on n’a pas finit d’entendre parler.

Résultat de recherche d'images pour "Felicity Huffman"
Crédits Photo

L’actrice de la série “Desesperate Housewives” a été interpellée ce mardi 12 mars par la police californienne. L’américaine est accusée d’avoir payer des pots-de-vins, pour faciliter l’admission de sa fille dans l’une des meilleures universités du pays. Il lui est reproché d’avoir fait falsifier les résultats de test d’entrée aux universités les plus prestigieuses. Felicity Huffman est relâchée après avoir payé une caution de 250 000 dollars. La comédienne Lori Loughlin, de la série “La fête à la maison” a également été arrêtée pour les mêmes faits.

Les comédiennes ne sont les pas seules à être mêlées dans cette affaire judiciaire. On trouve notamment des personnalités de tout bord (banquiers, juristes,…)

Lori Loughlin | Paul Archuleta/Getty Images
Lori Loughlin, ex actrice de la série “La fête à la maison”| Paul Archuleta/Getty Images

Comment expliquer une telle fraude ?

Le système universitaire américain repose sur la sélection. Ainsi, seuls les étudiants qui ont réussi les examens d’entrée intègrent les meilleurs établissements. Les étudiants sélectionnés dans les équipes sportives universitaires ont également ont la chance d’étudier dans les universités les plus reconnues. Pour pallier à cette contrainte, un réseau a été conçu pour recourir à des tricheries, des falsifications de dossiers, et même d’identités. Le cerveau du réseau se nomme William Rick Singer, un homme de 58 ans, dirigeant du Edge College & Career Network. Actuellement, 33 parents sont accusés d’avoir versé de l’argent au directeur de la prépa pour contourner le système.

Par conséquent, les écoliers brillants dont les parents sont honnêtes ont été écartés du système.

De son côté, Felicity Huffman, et son homologue répondaient de leurs actes devant les magistrats ce mardi. Les auteurs des infractions encourent de lourdes sanctions pénales. L’enquête est toujours en cours.

   

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *