NON AUX FÉMINICIDES!

« PAPA IL A TUÉ MAMAN AVEC DES COUTEAUX », « NAÎTRE FEMME TUE », « ELLE LE QUITTE, IL L’A TUE! »

En vous baladant dans les rues de Paris, ces phrases glaçantes ont surement dû attirer toute votre attention. Vous l’aurez bien compris, derrière ces affiches se cache un mouvement d’activistes luttant contre les féminicides.

L’idée a vu le jour fin août grâce à Marguerite, 28 ans. Au début, seules une dizaine de femmes se rassemblaient le soir afin de réaliser les affiches à l’aide de feuilles blanches et de peinture noire. Ensuite, place au collage sur les murs de Paris, de la manière la plus discrète possible. Sans oublier de mettre une personne au poste de garde si l’on ne veut pas se voir attribuer une amende d’environ 68 euros par personne.

Aujourd’hui, plus de 250 affiches et une centaine d’activistes plus tard, le mouvement qui a pris de plus en plus d’ampleur, aussi bien dans les rues que sur les réseaux sociaux, s’est très vite répandu dans d’autres villes telles Bordeaux, Lille, Lyon, Bruxelles,… 

Le but? Sensibiliser les passants aux féminicides toujours trop présent, faire bouger les choses auprès des politiciens et rendre hommage aux victimes innocentes. Souvent, ce sont les proches des victimes qui demandent à ce que l’on leur rende hommage avec des phrases choc comme « Bernadette, écrasée par la voiture de son mari » ou encore « Gaëlle, enceinte, poignardée par son ex ».

Share
  Interview de DJANY sur 7TV; LIVE TV SUR WWW.MYPLAY7.TV  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *